DE MOEURS NOCTURNES

2016-02-26 08.40.56

DE MOEURS NOCTURNES

Texte : Minol
Photos : 537718

Dès le crépuscule, hulule
La hulotte sans-culotte
Son chat-huant nu l’encuve
Dans le jacuzzi marécageux
Du club échangiste
Où les crapauds bavent des bulles
Où les grenouilles copulent.
Un vestibule refuge à moustiques
Qui se piquent d’inoculer la dengue.

La discothèque et ses néons
Attirent des papillons qui pullulent
Des blaireaux illuminés
Qui incitent les hérissons ivres
A crever les pneus des roulottes russes.
Des lucioles dansent avec les loups
Qui hurlent sous la Lune stroboscopique
Après la vile fourberie que leur a jouée
La chafouine crapule de roux goupil.

Juste avant le potron-minet
Tous les chats et harets passeront
En cellule de dégrisement.
Puis les aveugles chauves-souris
Deviendront sourdes à la lumière.
Le bar de nuit fermera.
Déjà interlope, le café hibou.

Minol

Je rends hommage au mentor Bob qui ne fera plus son Siné.
Banzaï.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.